Étiquette : Art contemporain

Louise Laffaille

Louise Laffaille

Par MAZART Le samedi 19 octobre 2019 dans son atelier de Fontenay-sous-Bois, dans le cadre d’un entretien réalisé par Romain Arazm, l’aquarelliste Louise Laffaille a pu approfondir l’évolution de son travail depuis 2015.  Après s’être formée dans plusieurs écoles d’art qui ne lui ont pas…

Les Maudits (4/5) Mallarmé – Duchamp

Les Maudits (4/5) Mallarmé – Duchamp

Par Gabriel Maginier La prose est dans le vers, repoussant plus loin encore les limites de la poésie, dans une lecture interrompue. Le mot devient forme serpentine et déambule sur la toile. Il n’en fallait pas plus à Tristan Tzara et Max Jacob pour faire…

Les Maudits (2/5) Verlaine – David

Les Maudits (2/5) Verlaine – David

par Gabriel Maginier La poésie est une affaire de rythme. De mots dans la phrase. C’est une partition qu’il faut déchiffrer. Elle a, ses codes son langage sa sonorité. Ses blanches ses noires. La syllabe donne le ton, fait sonner les phrases. Le rythme fait,…

Ghyslain Bertholon : Le rêve en jeu.

Ghyslain Bertholon : Le rêve en jeu.

PORTRAIT MAGNÉTIQUE par John Lippens Un cerf royal rend son âme aux puissances nocturnes. Sa langue épaissie, visitée par quelques mouches, en témoigne tristement. Son corps massif, abattu par un chasseur anonyme, ne résiste plus au poids de sa couronne boisée. Mais plus loin, à…

De la vertu d’abandonner

De la vertu d’abandonner

par Xavier Bourgine Sur la page, abandonnés est revenu à la fin du mois de mai 2019 pour un troisième opus, en forme de livre et d’exposition, suivant les habitudes des éditions Extensibles, qui explorent les connexions entre travail littéraire et travail plastique Le vernissage,…

L’esthétique comme affirmation politique de soi : depuis une interprétation de l’ouvrage Décolonisons les arts !

L’esthétique comme affirmation politique de soi : depuis une interprétation de l’ouvrage Décolonisons les arts !

par Laureen Picaut C’est avec une rhétorique forte de symbolique que l’ouvrage Décolonisons les arts ! met en lumière les objectifs du collectif du même nom porté par trois membres fondatrices aux parcours éclectiques et emprunts de militantisme. Françoise Vergès, féministe décoloniale auteure de nombreux…

Francklin Mbungu_ Flamboyant !

Francklin Mbungu_ Flamboyant !

Francklin Mbungu – né en 1972 – appartient à cette école des autodidactes qui essaime depuis des décennies le paysage des arts visuels congolais. Ecole est évidement un terme ambigu et inexact lorsque l’on évoque la question des artistes n’ayant pas bénéficié d’un enseignement artistique classique. Mais école car il s’agit d’un véritable courant artistique présent dans l’histoire de l’art congolais.

Morgan Azaroff

Morgan Azaroff

Pour un élan passif des choses. « L’artiste est l’interprète des secrets de l’âme et de son temps sans le vouloir, comme tout vrai prophète, parfois inconsciemment à la manière d’un somnambule.Il s’imagine parler du fond de lui-même, mais c’est l’esprit du temps qui parle par…

L’Absurde comme point de chute (2/3)

L’Absurde comme point de chute (2/3)

II A l’exacte moitié du roman La Chute d’Albert Camus, une révélation va ainsi faire littéralement basculer le récit :  “Pour que la statue soit nue, les beaux discours doivent s’envoler. Voici. Cette nuit-là, en novembre, deux ou trois ans avant le soir où je…

Rodrigo Gukwikila _ Memory Work

Rodrigo Gukwikila _ Memory Work

« L’art congolais n’appartient qu’à lui-même. Il est vain de chercher à l’inscrire dans l’histoire de l’art. Il n’y a pas de discours pour conduire le goût, pour justifier un trait, une forme ou une couleur. » André Magnin Dans La République, Platon affirme que seul…

L’Absurde comme point de chute (1/3)

L’Absurde comme point de chute (1/3)

INTRODUCTION “La Chute” est un roman d’Albert Camus, publié en 1956, soit une année avant qu’il ne reçoive le Prix Nobel de Littérature. La mort emportera l’auteur quatre ans plus tard dans un accident de voiture. Il avait 47 ans. Albert Camus, fauché par le…

Michel Mouffe : à corps et à cris.

Michel Mouffe : à corps et à cris.

Corps-mère, le ventre de la toile se gonfle des poussées déformantes de son armature. A sa surface, un apparent monochrome ne peut mentir sur les innombrables couches multicolores qui le constituent. Peau qui se tend et respire, sous laquelle tambourinerait le pouls de la vie,…

Yango* _ Fulu Miziki

Yango* _ Fulu Miziki

*« C’est ça » et par extension « Avance ! » en lingala « Dis-moi comment tu fais la fête et je te dirai qui tu es. » Oskar Schlemmer (1888-1943) Groupe performatif composé de sept membres, Fulu Miziki est issu du « chaos monstrueux de cette ville déglinguée, dans la frénésie haletante de…

Elsa & Johanna selon 1:61

Elsa & Johanna selon 1:61

Par Sarah Nasla, Margot Rouas & Camille Veysset – 1:61 Le théâtre de la mélancolie Si l’on croit reconnaître des tableaux issus de la réalité dans l’oeuvre d’Elsa & Johanna, il n’est pourtant pas question de tranches de vie, ni de moments volés ni encore…

Louise Chopin

Louise Chopin

l’intérieur, l’ouverture Cliquez ici Vidéo animation 03:24 l’extérieur, le contexte  Travail dans le transformateur électrique désaffecté Vidéograme du processus , installation peinture, plâtre, bois, plastiques, matériaux de récupération