Louise Laffaille

Par MAZART

Le samedi 19 octobre 2019 dans son atelier de Fontenay-sous-Bois, dans le cadre d’un entretien réalisé par Romain Arazm, l’aquarelliste Louise Laffaille a pu approfondir l’évolution de son travail depuis 2015. 

Après s’être formée dans plusieurs écoles d’art qui ne lui ont pas apporté ce qu’elle était venue chercher, l’artiste quitte sa Suisse natale pour s’établir à New-York. Elle fait la rencontre du peintre chinois Paul Ching Bor qui deviendra son maître. En plus de l’enseignement technique qu’il lui apporte, ce dernier la familiarise avec la tradition picturale chinoise. Depuis, la peinture de Louise Laffaille constitue une sorte de pont lancé entre deux héritages esthétiques. 

Ses compositions abstraites ont fait place aux paysages fantasmatiques que la combinaison de l’eau et de l’aquarelle fait, couche après couche, lentement apparaître. 

Très influencée par la poésie de la peinture Zao Wou-Ki (1920-2013), la gestualité de celle Fabienne Verdier (née en 1962) mais également la magie des paysages de William Turner (1775-1851) dont elle voit l’exposition au Grand Palais en 2010, Louise Laffaille saisit à son tour les instants éminemment fugaces que la Nature lui offre. Elle nous fait le plaisir de nous les offrir en retour. 

VOUS AIMEREZ AUSSI

Étiqueté , , , , , ,