ÉDITO

Pôle critique de la Revue Point contemporain

 

“La vie véritable, c’est le passage d’une mort à une autre : d’une petite mort à une autre petite mort, de la petite mort de l’homme existant mais non connaissant à l’autre petite mort, complémentaire, celle de l’homme connaissant mais inexistant.”1

 Vladimir Jankelevich.  

Dans son intervention à La Sorbonne en 1960, le philosophe explique que la vie se partage entre des moments, qu’il compare à des “clignotements”, d’intuition et d’intellection, entre le ressenti immédiat et la compréhension entendue comme “accès à la conscience”. 

Le pôle critique de la Revue Point contemporain oscille entre ces deux moments aux travers de cartes blanches, de développement d’axes de recherche, de textes philosophiques… venant enrichir ses réflexions de « réponses visuelles », textuelles, documentaires…

Des approches qui pourront tout autant passer par les relevés d’un état émotionnel, le partage d’une image, d’un dessin, d’un texte poétique, parce “Ce qui m’importe, c’est vraiment le domaine visuel dans son immédiateté, c’est à dire sans médiation, dans l’instantané. […] parce ce qu’il permet de transcender les éléments chaotiques et contradictoires du réel qui nous entoure.2

Chacun des intervenants ou groupe d’intervenants invités par Point contemporain dispose d’un espace défini qu’il investit selon sa pratique, invitant les intervenants qu’il souhaite pour y dérouler le fil de sa réflexion et ainsi développer son projet.

Valérie Toubas et Daniel Guionnet

 

(1) Vladimir Jankelevich, extrait d’une intervention à La Sorbonne en 1960
(2) Xavier Veilhan dans un entretien avec Henri-Francois Debailleux